plossu (1) copie.jpg

IDENTIFICATION D'UNE VILLE

NICOLAS COMMENT ET BERNARD PLOSSU

DU 12 MARS AU 23 AVRIL  2016

Vernissage le Samedi 12 mars de 15h à 20h
Allocution de Dominique Païni à 18h

Curateur : Damien Mac Donald - Direction : Emmanuel Bouvet

Galerie 24b. 24 bis rue saint roch 75001 Paris
(Ouverte du mardi au samedi de 14h à 20h)

Nous sommes des « citoyens de métropoles crues modernes » comme les nommait Rimbaud. Connaitre une ville c’est s’y perdre. Face à nos quotidiens régentés par des emplois du temps absurdes, l’impromptu est d’une nécessité vitale. Certains photographes, quand ils font le portrait d’une ville nous offrent ce même luxe. Bernard Plossu et Nicolas Comment sont de ceux-là. En dépeignant une ville, ils ne la quadrillent pas. Ils en acceptent les sinuosités, lâchent les boussoles. Lorsque le lecteur s’approche d’une de leurs photographies, son oeil déambule. Le regard devient périple. Est-ce Prague, Tanger, Paris, Bruxelles ou Mexico?

Bernard Plossu et Nicolas Comment nous offrent la possibilité d’errer dans des topographies détournées. Je ne peux m’empêcher de rêver à D.H. Lawrence, ou pour être plus exact, à Kate, le personnage de son Serpent à Plume. « Cherchons la vie où on peut la trouver. Quand nous l’aurons trouvée, la vie résoudra tous les problèmes. Luttez pour le fragile épanouissement de la vie. Et dans cette lutte-là, ne cédez jamais. » Et par la logique du mystère, on regarde le regard d’une femme. Ce ne sont pas des mises en abîme. Les abîmes il y en a déjà trop dans notre monde en déroute. L’élégance de ces artistes les éloigne des tentations du vide. Ce sont des ouvertures et des échappées. D’aucuns y verront même des refuges ou des rencontres. Au premier coup d’oeil on pourrait croire qu’il s’agit de deux photographes face à une même ville. Mais justement, le vis à vis nous montre qu’une ville n’est jamais qu’une myriade de fragments, et que seule la sensualité peut nous aider à en recoudre le sens. 

La croisée des chemins de deux subjectivités fortes et de deux générations, par l’intermédiaire de leurs objectifs: c’est l’ambition de l’exposition Bernard Plossu / Nicolas Comment qui sera présentée par la fondation MINDSCAPE, au 24 bis rue Saint Roch.

La rencontre se fait dans un reflet, une portion de nuit, le chambranle d’une porte, le froissement d’un drap, là le Mexique, ici le grain d’un papier... Au plaisir, toujours... 

Damien MacDonald

 

BERNARD PLOSSU

Né en 1945 au Vietnam. 

Études à Paris, va à la Cinémathèque apprendre l’image.
1988 retrospective au MNAM / Centre Pompidou,
1989 retrospective au Museum for Photographic Arts de San Diego, Californie,
1997 retrospective à l’IVAM de Valencia, Espagne,
2006 retrospective au Musée d’art moderne de Strasbourg
2015 exposition «Vamonos, Mexico 1965/81» au Museo de Arte Moderno de Mexico.


NICOLAS COMMENT

Photographe et auteur compositeur. Né en 1973, il vit et travaille à Paris. Son travail photographique est représenté par la galerie Vu’ et ses livres (carnets de voyages ou de résidences) sont parus aux éditions Filigranes.Conjointement, il s’est engagé dans une carrière musicale ponctuée par la sortie d’albums – Nous étions Dieu (2010), Retrouvailles (2012), Rose Planète (2015) – qui lui ont permis d’élargir et de préciser son univers poétique.



CALENDRIER

SAMEDI 12 MARS
Vernissage de 15h à 22h

A 18h aura lieu une présentation de l’exposition par Dominique Païni, en présence des artistes.

(Dominique Païni est un critique, programmateur et commissaire d’exposition indépendant)
 

MARDI 22 MARS

18h:

22 mars soirée avec les éditions Filigranes et la revue Mettray en présence des artistes, de Patrick Le Bescont et de Didier Morin

La revue METTRAY, du nom de la colonie pénitentiaire où séjourna Jean Genet, créée en 2001 par Didier Morin, regroupe des inédits, des archives, des travaux en cours d’artistes, de poètes, de photographes, d’écrivains, de cinéastes. Didier Morin y publie également des entretiens avec des auteurs pour l’histoire qu’ils portent. 

Filigranes est spécialisé dans l’édition photographique et l’édition d’artistes. Fondé il y a 27 ans par Patrick Le Bescont, le catalogue contient 580 titres. La démarche éditoriale de Filigranes est de conjuguer, dans des livres singuliers, l’image et l’écriture, faisant ainsi se croiser les regards et les sensibilités d’auteurs photographes, d’artistes et d’écrivains contemporains, sans exclusion de styles ou de genres.


JEUDI 24 MARS

Nicolas Comment et Yannick Haenel 

Rooms for a Song 

(Concert littéraire) feat. Damien Mac Donald (Dessin)

à la Maison de la Poésie à 20h

Passage Molière / 157, rue Saint-Martin - 75003 Paris

Voir des précisions sur l'événement -
Evénement Facebook

SAMEDI 9 AVRIL

17h: Showcase de Nicolas Comment

Voir l'événement Facebook

Lors d’une soirée Mediapop éditions nous aurons le plaisir d’accueillir un show case à l’’occasion de l’édition vinyle 33 tours de l’album «Rose planète par Nicolas Comment & MiloMcMullen feat. Marc Haussmann (piano) et Alexandre Wimmer (guitare)

Les éditions Médiapop ont été créées en 2009. Il s’agissait alors de prolonger les plus belles rencontres réalisées grâce au magazine Novo (rencontres avec des artistes, des photographes, des écrivains…). Désormais, elles comptent dans leur bibliothèque deux collections de livres qui accordent autant d’importance aux images qu’aux textes et quelques ouvrages publiés hors collection. 

 

 

VOIR L'ARTICLE DE NOVOMAG.FR